27 juillet 2012

Les lectures des otages

On entre sur la pointe des pieds dans les récits de Yôko Ogawa. Avec l’envie d’être une petite souris et de se cacher dans un coin du livre, de se laisser tout simplement recouvrir des mots et du phrasé de cette auteur japonaise, puis de rester cachée là et de n’en pas ressortir. Le dernier livre traduit en français aux éditions Actes Sud par Martin Vergne, “Les lectures des otages” n’échappe pas à cette étrange attraction. Huit récits sont la chair du livre. Les  récits de huit touristes étrangers pris en otage et dont, après... [Lire la suite]
Posté par Bruyere à 10:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

28 mars 2012

Le dépaysement

  Tout doucement, au fur et à mesure de la lecture, que je n’ai pas encore achevée, l’envie m’est venue de parler de ce livre . Je voyage entre les chapitres à petits pas, je musarde, je reviens en arrière, lis comme si je marchais sans hâte. Beaucoup de ces “paysages” donnés à voir me sont inconnus, alors je prends le temps de naviguer par la langue. On ne dira jamais assez l’importance d’un phrasé, les douces accolades de mots, la précision d’un vocabulaire, le rythme et ses ruptures, tout l’envers du travail de l’écriture... [Lire la suite]
Posté par Bruyere à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
04 janvier 2012

Bruegel, le moulin et la croix

C’est un film comme je les aime, avec suffisamment de silence et de mystère, pour que l’on puisse se tapir sur le bord et glisser entre les images insensiblement. On est là, comme en un musée, à regarder un tableau qui s’anime avec dextérité sous notre regard. “Bruegel, le moulin et la croix” est un film polonais de Lech Majewski qui base toute sa mise en scène sur un seul tableau de Pieter Bruegel “ Le portement de croix”, réalisé en 1564 pendant l’occupation des Flandres par les espagnols. De tous les personnages peints sur ce... [Lire la suite]
Posté par Bruyere à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
13 juin 2011

Impressions de Venise

Ils sont déjà tant et tant à avoir tenter de dire un peu de Venise que je me sens toute petite à vouloir glisser quelques mots supplémentaires sur cette ville rêvée. Peut-être évoquer le sentiment de bonheur qui me traversa lorsque, sortant du tunnel du Fréjus, les notes de Nabucco de Verdi retentirent dans la voiture: j’ai du sang italien qui coule dans mes veines et je lui rend hommage.  L’arrivée sur Venise elle-même se fera le lendemain matin, après l’installation dans notre logement situé à vingt minutes de Venise en train,... [Lire la suite]
Posté par Bruyere à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
17 mai 2011

Minuit à Paris

Un régal. Un moment malicieux. C’est ainsi que je qualifierai la séance de cinéma à laquelle je viens d’assister. Je n’étais pas à Cannes mais dans mon cinéma favori , et j’ai regardé le dernier film de Woody Allen “Minuit à Paris”. De très belles traversées de Paris de jour ou de nuit, sous le soleil et sous la pluie, sont offertes à nos yeux qui ne se lassent pas! La musique est envoûtante, les dialogues savoureux, une intrigue cocasse, tous les éléments sont présents pour passer un moment savoureux…et Paris, Paris, Paris! ... [Lire la suite]
Posté par Bruyere à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
27 avril 2011

Emportée

Emportée, je le fus par ce récit que fait Paule Du Bouchet de la disparition de sa mère et de ce qui fut leur relation. Dernier livre acheté, il a doublé tous les autres sur la pile de livres à lire. Attirée par le titre , dans un premier temps, puis par la couverture où est représenté un détail d’une peinture de Nicolas de Staël “ Chemin de fer au bord de la mer, soleil couchant”, et enfin par la quatrième de couverture: Je ne peux parler de ma mère sans évoquer les contours d’un paysage étrange qui me constitue. Celui que,... [Lire la suite]
Posté par Bruyere à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

19 avril 2011

André Du Bouchet

Il suffit parfois de presque rien pour qu’un samedi qui s’annonçait ordinaire devienne une journée d’une densité rare , que l’on n’oubliera pas . Tout a commencé par un appel téléphonique vendredi midi d’une amie attentionnée qui m’informe que le lendemain après-midi se déroule à Dieulefit un hommage à André Du Bouchet avec des rencontres et une exposition autour du poète. Elle sait mon attachement à sa poésie. Ce n’est qu’à deux heures et demie de route après tout, et je réalise que cela fera dix ans le 19 avril qu’André Du... [Lire la suite]
Posté par Bruyere à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
25 janvier 2011

Au-delà

  Trois histoires enchevêtrées composent ce film de Clint Eastwood. On est très rapidement dans le vif du sujet avec Marie ,journaliste française, incarnée par Cécile de France, que l’on voit submergée par la vague géante  d’un tsunami. On la voit se noyer puis être ramenée à la vie. Elle, elle s’est sentie mourir et a vécu ce que l’on nomme une expérience de mort imminente. Elle ne sera plus la même après, hantée par ce qu’elle a pressenti à cet instant là. Marie s’éloigne de son métier de journaliste télé où elle ne... [Lire la suite]
Posté par Bruyere à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
11 décembre 2010

Le nom des gens

  Excepté le titre du film que je n’arrive pas à mémoriser – mais il est vrai que c’est souvent sur les noms que la mémoire bute -  “Le nom des gens” est un bon film. Décalé, tonique, pertinent, drôle, intelligent et aussi en phase avec l’actualité sur l’identité nationale: beaucoup de qualificatifs élogieux pour ce film qui m’a fait passer une très bonne soirée. On y retrouve Jacques Gamblin incarnant le personnage d’Arthur Martin (comme celui des cuisines), légèrement paumé par sa rencontre avec Sara Forestier – Bahia... [Lire la suite]
Posté par Bruyere à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 novembre 2010

Le meilleur reste à venir

  “Le meilleur reste à venir” est le premier roman de Sefi Atta publié en 2005 (janvier 2009 dans la traduction de Charlotte Woillez aux éditions Actes Sud) et, même si la couverture choisie par l’éditeur n’est pas à la hauteur du livre, on découvre là une histoire qu’on n’oublie pas facilement. Quatre grands chapitres , avec à chaque fois une indication de date: 1971, 1975, 1985, 1995, où l’on parcourt à la fois la vie d’une jeune nigériane Enitan et les bouleversements d’un pays africain. Plus de vingt ans de la vie de... [Lire la suite]
Posté par Bruyere à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :