Après 1 jour et demi passé à parcourir Londres et découvrir encore d’autres quartiers (Nothing Hill, quartier des huguenots…) nous voilà décidées à aller faire un petit tour sur la cote. Rien n’a été planifié d’avance. Nous savons seulement que nous irons au Sud de Londres autour de Brighton. Il nous faut trouver une voiture à louer, pour l’hôtel on verra sur place. 
Rien de préparé mais la chance nous sourira tout au long de cette escapade pour nous offrir une belle petite virée.
Nos pas nous amènent à Eastbourne, petit ville balnéaire du Sussex. Nous arrivons dans une ville en plein émoi !

Devastated !
« Two days ago we lost our pier »
dit notre hotesse

L’Angleterre est célèbre pour la beauté de ses nombreuses jetées de l’ère victorienne. Véritables ouvrages d’art en bois s’avançant sur pilotis jusqu’à 300 mètres dans la mer. Lieux ludiques, salons de jeux, salons de thé, restaurants sont construits tout au long de ces jetées.
Fragiles, de nombreuses ont disparues suite à un incendie ou à des marées destructrices.






L’incendie de celle d’Eastbourne n’a touchée que la première partie, le premier salon de jeux. Le reste a pu être protégé des flammes grâce aux pompiers. La structure reste solide et la jetée pourra être réparée. Nous apprenons que l’état a déjà donné son accord pour financer 2 millions de livres pour la reconstruire.
Une question sur toutes les lèvres : accident, négligence, malveillance ? Nous achetons le journal local. 11 pages dédiés à cet événement ! A grand renfort de photos prises par les vacanciers et de tweets échangés.
Nous passerons la journée du lendemain à marcher le long des falaises de craie. Des falaises grignotées peu à peu par la mer. La côte recule comme toutes celles de l’Angleterre.







Au dessus des flots
une barrière délabrée se perd
Cri des goélands



Nature et histoire ! Ce sont de ces falaises que des aviateurs anglais décollaient lors de la guerre de 39-40. Ce sont de ces falaises que de nombreuses personnes décident régulièrement de mettre fin à leurs jours.

Discrètes croix -
Les nombreux hommages
aux suicidés





C’est sur ces falaises que j’apprends par un mail que la personne qui garde Javane ma nouvelle petite chienne vient d’euthanasier Rolls son vieux berger australien. Rolls est allé rejoindre Sherkane perdu en mars… 
Temps superbe. Propice à la flânerie.
Nous restons un moment à suivre le ballet des argus bleu nacré au ras de la lande. Sprite craque sur la fleur de vipérine, moi pour le vol d’une bande d’huitriers-pie.



Nous humons les buissons de fleurs de chèvrefeuille mais qui malheureusement sont sans parfum. Je souris aux noms vernaculaires anglais de la clématite : « Traveller’s joy » quand elle est en fleur, « Old man’s beard » quand elle est en fruit.
Nous avons quelques autres âpres discussions botaniques. Pas toujours d’accord sur l’espèce de fleur rencontrée. Internet sera le juge de paix !
Il est temps de rentrer. Alors que nous roulons sur l’autoroute, nous assistons à un phénomène météorologique que je n’avais encore jamais vu ! Phénomène éphémère et semble t’il assez rare: « silver lining » en anglais ou « bordure argentée » en français.
Au fond de l’horizon une bande de nuages épais faisant penser à une montagne au loin. Et sur une partie des ces nuages une bordure argentée qui apparaît suite à la diffraction du soleil qui brille derrière ces nuages.
Photo et explication trouvée sur le Net :

Le Soleil brille directement derrière la masse nuageuse créant une bordure de lumière très éclatante autour du nuage. C'est la diffraction de la lumière solaire par les gouttelettes d'eau qui provoque ce phénomène qu'on n'observe qu'aux extrémités des nuages. Les nuages doivent être épais pour créer ce phénomène. C'est la bordure externe qui doit être mince et moins dense pour que l'effet lumineux se produise.
Le spectacle est si beau que je propose à Sprite de finir notre renku commencé par le dicton anglais qu’elle vient de me dire : « every cloud has its silver lining »
Un ageku qui évoque aussi bien la beauté de ce phénomène météorologique  que le sens métaphorique de ce dicton : dans toute chose négative il y a quelque chose de positif.
Notre virée sur la côte et plus généralement mon séjour chez Sprite aura vraiment eu lieu sous des auspices des plus favorables !

SHERKANE