Du 4 au 10 août 2014

Le dicton du jour : « Temps trop beau en août, annonce hiver en courroux »

Le prénom de la semaine : DOMINIQUE

Dominique est un prénom épicène (c'est-à-dire masculin ou féminin) issu du latin dominicus signifiant « qui est relatif au Seigneur ».

Très répandu à Rome dès les premiers temps de la chrétienté, puis dans les autres pays latins, le prénom Dominique demeura discret partout ailleurs. En France, il fit son apparition au 19ème siècle et fut répertorié parmi les prénoms mixtes, mais la forme masculine est prépondérante. Dominique a connu son heure de gloire dans les années 1950. Actuellement, son attribution est en baisse

Les Dominique sont fêtés le 8 août en souvenir de Dominique de Guzmán, religieux catholique espagnol, né vers 1170, et fondateur de l'ordre des frères prêcheurs appelés couramment « dominicains ».

Ce jour-là : Ne passez pas au rouge !

Le 5 août 1914, les premiers feux rouges électriques sont installés à Cleveland (Etats-Unis).

D'autres feux rouges avaient été expérimentés à Londres, avec une lanterne à gaz qui explosa au bout d'un mois, blessant grièvement l’agent qui le manœuvrait. A Paris, existait un système de disques rouges et blancs interchangeables manuellement. En 1923, le feu électrique arrivera à Paris : le feu rouge est accompagné d’une sonnerie : au rouge on s'arrête, à la sonnerie on démarre. En 1934, le feu tricolore le remplacera.

Feux tricolores

Trucs et astuces : Mélangez du jus de citron avec du sel pour enlever des taches de fruits sur les nappes.

J’ai testé pour vous (recette de cuisine) : ECORCES D'ORANGE CONFITES

Il vous faut : 6 oranges non traitées à peau épaisse ; 1 l d'eau ; 500 g de sucre ; 10 cl de jus d'orange ou quelques cuillerées d’extrait d’orange.

*Faites bouillir une casserole d'eau. Coupez les deux extrémités des oranges. Incisez la peau en quatre endroits avec un petit couteau et prélevez-la en quatre quarts réguliers. (si vous souhaitez des « orangettes » à déguster avec le café, vous pouvez recouper les quarts de peau *Plongez-les dans l'eau bouillante, laissez-les bouillir 1 minute, égouttez-les dans une passoire et rincez-les à l'eau froide.

*Faites bouillir une autre casserole d'eau et recommencez l'opération.

*Mettez dans une grande casserole l'eau, le sucre et le jus d'orange, portez à ébullition.

*Ajoutez-y les écorces d'orange, mettez un couvercle sur la casserole et faites cuire à feu doux pendant 1 heure 30.

*Puis laissez refroidir les écorces dans le sirop. Égouttez-les dans une passoire puis sur un papier absorbant.

*Laissez-les sécher à l’air libre avant de les ranger dans une boîte hermétique et dans un endroit frais.

Le saviez-vous ? Rouge, orange et vert ont été les couleurs choisies pour les feux tricolores (à l’origine, vers 1870, les feux étaient uniquement vert et rouge) car ce sont celles que notre cerveau capte le plus rapidement, sans effort.

C’est particulièrement le cas pour le rouge, auquel l’œil humain est très sensible et qu’il perçoit de loin. Cette couleur reprend aussi la symbolique universelle du sang, signal de vie et de mort.

Le choix du vert, bien perçu aussi par le cerveau s’est, lui imposé car il est le complément du rouge sur le cercle chromatique.

Quant à l’orange, signifiant l’avertissement, il se situe à égale distance chromatique entre les deux.

Origine de l’expression : La bouteille à l’encre

Cette expression, utilisée pour parler d’une situation embrouillée, peu claire, ou d’un problème insoluble date de la fin du 18ème siècle sous la forme initiale de "clair comme la bouteille à l'encre".

Seuls les plus âgés d’entre nous qui ont eu sans doute le plaisir (réservé aux plus méritants, ou aux plus adroits) de remplir les encriers placés sur les bureaux des écoliers, savent qu'une bouteille d'encre, même vide, garde une opacité certaine, à cause du dépôt qui se fait sur les parois.

C'est la comparaison de ce caractère opaque avec une situation manquant de clarté ou incompréhensible qui a provoqué la naissance de cette expression.

Bouteille d'encre

 (Photo ecole-dautrefois.fr )

Jeu : Big Bazar

Reconstituer un mot de 7 lettres et deux mots de 8 lettres sachant que les lettres doivent se toucher et qu’elles ne peuvent être utilisées qu’une seule fois pour le même mot.

E

T

A

T

R

N

I

R

M

E

F

E

A

L

U

C

Solution de la charade de la semaine dernière :

Mon premier a un point = i
Mon second contient quelque chose = pot
Mon troisième est un son énervant = cri
Mon quatrième est un pronom personnel = te
Mon tout cache la vérité = hypocrite

Du côté de chez… Jacquou le Croquant

Personnage imaginaire, mais encore très « vivant » dans le Périgord Noir, puisque l’auteur du roman, Eugène Leroy, s’est basé sur des faits et des lieux réels, Jacquou le Croquant est inséparable du château de l’Herm et de la forêt Barade. Situé sur la commune de Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac, dans le département de la Dordogne, le château fut construit au 16ème siècle au cœur de la forêt Barade et inscrit depuis 1927 au titre des Monuments Historiques.

Adaptée avec un grand succès, d’abord pour le télévision puis pour le cinéma, l’histoire se passe en 1830 et décrit la lutte d'un jeune paysan orphelin, Jacquou, en révolte contre la misère due à l'oppression du seigneur de l'Herm , le sinistre  comte de Nansac.

L’imposante ruine, vendue en 2012, revit grâce aux travaux de protection entrepris, aux recherches historiques et archéologiques qui s’y déroulent et aux concerts et pièces de théâtre qui animent le lieu l’été.

Le château est constitué d'un corps de logis à trois étages auquel sont soudées deux grosses tours rondes. On y pénètre par un portail finement ouvragé, décoré de fleurons, de pinacles et de tympans armoriés.

Afin de le mettre hors d'eau, et d'arrêter sa dégradation, des travaux récents l’ont recouvert d'un toit translucide. Des passerelles ont été aménagées sur trois niveaux.

L'escalier monumental, qui se termine par un étonnant palmier de pierre, supporte la charpente et dessert les trois étages. Les cheminées que l'on découvre superposées au-dessus du vide sont superbes. Dans l'autre tour, on découvre deux cachots superposés où Eugène Le Roy fit emprisonner Jacquou.

Au sommet du château, on a une vue plongeante sur la forêt de Barade chargée d’histoire et de légendes.

Château de l'Herm 2

La phrase de la semaine :Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur. (Spinoza)