Michaël Borremans est né à Grammont (en Flandre orientale- Belgique) en 1963.

Il a étudié  la photographie et les arts graphiques à L'institut St Luc à Gand.

Il  vit dans cette ville où il a été longtemps professeur de dessin et de peinture.

Ses oeuvres disséminées un peu partout dans le monde (USA - Israël - Japon - Royaume-Uni ...) font actuellement l'objet d'une exposition au Bozar, à Bruxelles et ce jusqu'au 3 août.

Cette expo s'intitule "As sweet as it gets", que je traduirais par "aussi doux que possible" ; titre énigmatique pour des oeuvres qui ne le sont pas moins.

L'artiste est inclassable, mais d'aucuns y retrouvent un peu de Magritte, un peu de Velasquez (pour les natures mortes) et aussi la patte de Hopper.

Pour décrypter ses tableaux, il faut savoir que Borremans se réfère aussi bien à des écrivains tel que Kafka qu'à des évènements politiques, comme le nazisme.

Dans ses tableaux, les ombres sont d'une grande importance. Les personnages ne sont que des "objets" pour lui, porteurs de messages plus ou loins clairs. Ainsi, les portraits de femme sont souvent représentés de dos et s'arrête au tronc.

Jamais aucun de ses personnages ne vous fixe dans les yeux.

Surréalisme, omniprésence de la mort ou du diable, cruauté humaine (regardez les mains, l'une rouge, couverte de sang, l'autre verte, représentant la renaissance ...), indifférence humaine comme dans le tableau sur la première photo "La collection - petit musée d'art courageux"

Image (5)

 

Image (3)

Image (7)

Image (2)

Plus énigmatiques sont des oeuvres, comme "The avoider" , "l'aventurier" ou plus exactement "celui qui évite, qui s'en va pour fuir les ennuis" et aussi "L'ange" en robe rose mais le visage noirci comme par du cirage, l'empreinte de la mort :

Image (4)

Image (4)

Image (2)

J'ai particulièrement aimé le dernier tableau ci-dessus intitulé malicieusement "Le Vent" !

Ci-dessous : "La jeune fille au beurre", "Les gens doivent être punis" (curieusement les gens d'en bas dans la piscine, cela les indiffère !) et enfin une des nombreuses représentations sous le nom de "Tronc" ... Bizarre, vous avez dit bizarre ...

Image (6)

Image

Image (8)

Une expo intéressante, des découvertes, des interprétations variées et variables.

Ne dit-on pas que "La beauté est dans les yeux de celui qui regarde ?"

Amanda