Vous rappelez-vous de mon article sur les cafés suspendus ?

Dans certaines villes françaises et italiennes, les cafetiers proposaient aux consommateurs de payer un café supplémentaire, qui resterait " suspendu", afin d'être offert à un " démuni" qui n'aurait pas les moyens de s'en payer un.

Aujourd'hui, l'idée se généralise en Europe et plus précisément à Bruxelles...

Le système se diversifie et en une année le nombre d'établissements proposant un café, un sandwich ou une " couque" ( viennoiserie) voire un paquet de frites a littéralement explosé !

Le succès est au rendez-vous. Les boulangeries ont suivi et l'achat de " suspendus" sous forme de bons à valoir est en hausse.

Ce geste de solidarité qui consiste à payer pour deux produits et de n'en consommer qu'un seul, l'autre restant " suspendu" dans les airs tels les jardins de Babylone ( belle idée !)à donner à la personne dans le besoin qui vient le cueillir gratuitement. On ne sait donc pas à qui on donne et cela aussi a son importance. On donne, point barre.

Depuis le 7 janvier un des plus célèbres coiffeurs de la capitale belge  s'est lancé dans l'aventure !

Chez Serge Alexander les clients peuvent acheter une prestation coiffure à un prix démocratique,qui sera ensuite offerte à une personne défavorisée.

Pour beaucoup, se faire coiffer dans un salon est un luxe, alors que le fait de prendre soin de soi est important dans la quête d'un emploi ou d'un logement.

Quelques 6O bons ont déjà été achetés et le coiffeur ne s'attendait pas à un tel succès : "Offrir un café à 2 Euros reste abordable,mais il fallait convaincre les gens de payer une coiffure. Les personnes ne paient pas forcément une prestation complète. Ils font le geste et nous faisons le reste" dit Serge.

L'iniative st appuyée par les services sociaux ( CPAS) de la commune qui aide à faire passer le message à ceux  qui seraient intimidés et n'oseraient pas franchir le seuil du salon.

Le coiffeur rêve de faire des émules chez ses confrères. Ils sont nombreux à croire que cela va nuire à l'image de leur salon. 
Au contraire, cela renvoie une image très positive.Les clients appécient sa générosité.

Récompensée d'ailleurs par le label 2O14 de l'Entraide de la ville !

On ne peut qu'applaudir !