Le dicton du jour : « Soit au début, soit à la fin, mars montre son venin. »

Le prénom de la semaine : JUSTINE

Le prénom Justine est un dérivé d’un mot latin justus qui signifiait "qui respecte le droit". Avant de devenir un prénom courant, Justine a longtemps été cantonné aux œuvres littéraires. C'est le cas par exemple avec le conte philosophique du Marquis de Sade, « Justine ou les malheurs de la vertu ».

Justine est un prénom assez répandu en France, mais aussi aux Pays-Bas et en Allemagne. Il est aujourd'hui porté par environ 81 000 personnes dans l'Hexagone et figure au top 100 national des prénoms.

Prénom fêté le 12 mars, en l’honneur de Justine Bezzoli, moniale bénédictine d'Arrezzo en Toscane, née vers 1260.

Ce jour-là : Naissance du père de la relativité

Le 14 mars 1879 naît à Ulm en Allemagne, un des plus grands scientifiques de l'histoire, le physicien, Albert Einstein. Il se fait connaître à vingt-cinq ans, par plusieurs articles qui révolutionnent la physique newtonienne.

En 1919, la vérification expérimentale de sa théorie de la relativité générale à l'occasion d'une éclipse (courbure de la lumière à proximité d'une masse) lui procure une notoriété mondiale. Il reçoit le prix Nobel de physique en 1921.

Juif et pacifiste, Einstein est déchu de la nationalité allemande en 1933 par le régime nazi et s'expatrie aux États-Unis, à Princeton, où il poursuit ses recherches.

Dès 1945, il participe à un comité de scientifiques pour sensibiliser l'opinion aux dangers de l'arme atomique. Il meurt le 18 avril 1955 à Princeton.

Son travail est notamment connu du grand public pour l’équation E=mc2, qui exprime l'équivalence entre la masse et l'énergie.

Sa renommée dépasse largement le milieu scientifique. Son nom est passé dans le langage courant comme synonyme de génie.

Trucs et astuces : Pour dévisser des boulons, écrous ou vis rouillés, versez dessus du coca-cola . Attendre un peu, puis dévisser. Le coca-cola dérouille le métal !

J’ai testé pour vous (recette de cuisine) : Moelleux au chocolat au beurre salé

Pour 6 personnes, il vous faut : 3 œufs ; 100g de sucre ; 100g de farine ; 200g de chocolat noir ; 125g de beurre salé ; 15 cl d’eau.

*Préchauffez le four (th.7, 200°C). Pendant ce temps, battez le sucre et les œufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez peu à peu la farine en mélangeant bien.

*Dans une casserole faites fondre le chocolat cassé en morceaux et l’eau.

*Ajoutez le beurre salé en morceaux jusqu’à obtenir un mélange bien lisse.

*Mélangez les deux préparations.

*Versez le tout dans un moule beurré et mettez au four 15 mn.

Il faut que le dessus du gâteau soit cuit, mais que l’intérieur reste moelleux ;

Le saviez-vous ? Le télescope a été une invention déterminante dans notre connaissance de l’univers. Cet instrument optique, qui a été mis au point au 17ème siècle, n’a cessé d’être perfectionné pour offrir des observations toujours plus précises des objets célestes.

Les télescopes sont de véritables machines à remonter dans le temps. Quand vous observez une étoile, elle est peut-être déjà morte. Quand vous observez le Soleil, ce que vous voyez s’est passé il y a 8 minutes, le temps que mettent les rayons à parcourir la distance du Soleil jusqu’à la Terre (149 600 000 km). L’étoile la plus proche de nous est Alpha dans la constellation du Centaure. Elle est située à 4 années lumière de la Terre. Plus les appareils se perfectionnent, plus on voit loin et plus on se rapproche du big-bang originel entre 12 et 15 milliards d’années…

Galilée

Origine de l’expression : Casser du sucre sur le dos (de quelqu’un)

Cette expression qui signifie dire du mal de quelqu'un, le critiquer en son absence, semble dater de 1868. Le verbe "casser" montre bien la notion de destruction, physique ou orale, d’une personne ou d’une chose. A cette époque le sucre se présentait sous la forme d'un bloc (un pain) qu'il fallait casser en petits morceaux, au fur et à mesure des besoins. En argot, "sucrer" signifiait "maltraiter". On disait également dès le 17ème siècle "se sucrer de quelqu’un", pour "le prendre pour un imbécile". On peut imaginer qu'on ait évolué de "se sucrer" vers "casser du sucre", puisqu'il fallait le faire pour sucrer."Casser du sucre" revient donc à "dire des ragots". Quant à la notion de "dos", elle symbolise la responsabilité d’une personne.

Jeu : Anaphrases

Pour donner un sens à la phrase ci-dessous, il faut remplacer les pointillés par des anagrammes formés de toutes les lettres du tirage suivant : ACEEHSSS.
Dans la région, les ....... ne pullulent plus : elles ont été ....... quand les marais ont été .........

 Solution du jeu de la semaine dernière :bravo à Flamm Du qui a trouvé les anagrammes

CONGEDIE = GENOCIDE

ASPIRINE = PARISIEN

PRATICIEN = ANTICIPER

RAMEUR = ARMURE ou RAMURE

TARTES = STRATE ou RATTES

Les délices du terroir : Le Kouign amann

C’est une spécialité de Douarnenez. Fondant à l'intérieur et légèrement caramélisé à l'extérieur, « kouign amann », signifie littéralement « gâteau au beurre » en langue bretonne.
La pâte est une sorte de feuilletage très riche en beurre et en sucre. Pendant la cuisson, ces deux ingrédients imprègnent la pâte en fondant à l’intérieur et en caramélisant à l’extérieur. Le gâteau est donc croustillant dehors et moelleux dedans.

La tendance actuelle chez les pâtissiers est de faire des petits kouign amann individuels.

(Photo gretagarbure.com)

kouign-amann

Bons mots et phrases assassines :« Tout croire est d’un imbécile, tout nier est d’un sot. » (Charles Nodier)