Dans un voyage, ce qui m'intéresse avant tout c'est d'essayer de comprendre les gens ,les habitants de ces contrées lointaines,comme le Mexique, les descendants des Mayas.

L'érosion de la culture Maya a totalement modifié la culture de ces gens, de prime abord agriculteurs et pêcheurs. 

Une vraie crise d'identité pour ce peuple qui ne connaissait guère que la culture du maïs, l'élevage de poulets et la pêche journalière !

Les descendants des Mayas ont subi, depuis des siècles,la domination  des " criollos" ( descendants des Espagnols), des " gringos" américains et des Chilangos ( natifs de Mexico City ) Ce sont eux, les plus riches, les propriétaires terriens, les nantis de la péninsule du Yucatan, pas les Mayas.

Ceux-ci furent contraints pour survivre de quitter leurs terres de l'intérieur de la province pour s'établir dans les villes comme Cancun ou Playa del Carmen, les deux "piliers" de ce qu'on appelle aujourd'hui la " Riviera Maya".

Chauffeur, serveur, cuisinier, femme de chambre, petit commerçant ambulant,ouvriers dans la construction, tous ces petits jobs sont pour les Mayas.

Mexique 2O14 073

Ils furent contraints d'abandonner, langue et traditions et beaucoup ont d'ailleurs carrément quitté le pays pour émigrer aux Etats-Unis.

Cependant, envers et contre tout,ces Mexicains/Mayas défendent leurs convictions contre les vents du progrès.

Mexique Playa del Carmen Hotel Riu Playacar 071

Bien que gros travailleurs, ils adorent les fiestas et ne s'en privent pas. La musique et la danse aussi, cela va de soi. Une gaieté spontanée donc, même si la vie ne fait pas de cadeau !

Ils sont presque tous d'obédience catholique et le ferment de tout reste la famille, qui est sacrée.

Leur vie ? Le boulot, oui. Mais le soir, le dimanche, tout le monde se réunit dans une des maisons familiales. Les " ancêtres" ( les " seniors") vivent avec leurs enfants et petits-enfants. Pas question de maison de retraite, elles n'existent pas au Yucatan.

" La familia" passe avant tout et les deux " D" sont proscrits " Divorce" et " Depression".

J'ai appris cela en parlant avec nos guides, bien sûr mais aussi avec Maria, Alexis, Angelo et beaucoup d'autres. Même avecun salaire de 3OO Euros par moiset aucune sécurité sociale, ils ne sont pas malheureux, même sans villa, sans voiture, sans salle de bain.

Voici une photo de Pablito, le fils du capitaine qui emmena notre groupe un dimanche sur l'île déserte de Conoy. C'était dimanche, il avait la permission de venir à bord avec son papa et sa grand-mère aussi !

Mexique 2O14 080

 

 

Sérieux,timide,il va vite se lâcher comme tous les gosses du monde !

 

Mexique Chichèn Itza - Valladolid 088

 

 

 

 

Mexique Chichèn Itza - Valladolid 086Mexique 2O14 076

 

 

 

 

 

                                  

Mexique Chichèn Itza - Valladolid 096

 

 

Mexique Chichèn Itza - Valladolid 102

 

Mexique 2O14 024

Mexique reserve de Sian Ka'an 101

 

 

 

 

Mexique Chichèn Itza - Valladolid 010