Mexique Chichèn Itza - Valladolid 091

C'est par la jungle que l'on accède aux Cenotes

Mexique 2O14 bis 007

Quoiqu'il en existe aussi en plein air...

Question de chance...

 Question de choix...

Nous allons les explorer en souterrains...

Plus sportif, plus proche de la nature...

Il faut marcher dans la jungle pour les trouver, bien cachées sous les feuillages

 

Il faut marcher dans la jungle pour les trouver,bien cachées sous le feuillage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mexique Chichèn Itza - Valladolid 062

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faut descendre des marches escarpées, taillées grossièrement dans la terre pour découvrir ces grottes mystérieuses et envoûtantes.Mieux, avec tuba et masque, on peut distinguer les fonds qui recèlent des abîmes,des gouffres fascinants et puis, soudain, en plein milieu, fleurissent, sous l'eau de jolies fleurs roses, dressées sur une longue tige, bien droites ! Miracle de la nature.
L'eau est froide, elle provient des pluies qui transpercent la roche et aussi du sol, de sources souterraines. Cette eau est riche en calcium. Ce qui explique la stature forte des Mayas, une ossature puissante sur un petit corps. Rares sont les Mayas qui se fracturent un os. Depuis des générations, leurs ancêtres ont bu cette eau et la race est restée solide.

Dans les Cenotes,seul filtre le rai du soleil, il vaut mieux se tenir à la corde tendue pour nager de Cenote en Cenote.A certains moments, il fait assez sombre...Stalactites et stalacmites sont magnifiques et...géantes !

Au fil des grottes, nous atteignons enfin la Cenote sacrée ( désolée, pasd'image, pas d'appareil photo en plongée!) , composée de plusieurs petits autels avec des bougies allumées  et de l'encens.  (par qui ???)

Les cérémonies de mariage Mayas ( 3 h à genoux !) et celle du passage de l'état de jeune fille à celui de femme sont célébrées ici. Auparavant, la jeune fille qui était devenue femme ( à plus ou moins l'âge de 12 ans ) devait se rendre en bateau sur l'Ile des Femmes (Islas Mujeres) face à la ville de Cancun. Cette pratique est abandonnée aujourd'hui tout comme celle des pêcheurs qui y déposaient leurs épouses (pour garantir leur fidélité ou leur protection) pendant la durée de leur travail de pêcheur... La confiance régnait...

Pour nous, l'aventure se termine par une séance gratuite de pédicure, de minuscules poissons noirs ( on dirait des spermatozoïdes !) se bousculent sur nos pieds que nous laisson pendre dans l'eau depuis le bord d'un rocher. Ils mangent les peaux mortes, nettoient les blessures éventuelles, ça chatouille, mais c'est très impressionnant,comme une nuée de moucherons noirs sur nos pieds !!!! Une semaine plus tard, en nous promenant dans la ville de Playa del Carmen, nous verrons un salon de beauté qui contient un aquarium dans lequel nagent ces poissons, les mêmes, destinés à une pédicure ...payante...Rien ne se perd donc...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Mexique 2O14 bis 018