Le dicton du jour : « D’homme qui ne parle et de chien qui n’aboie, garde-toi ! »

Le prénom de la semaine : PAULE

Le prénom féminin Paule vient du latin paulus qui signifie "petit" ou "faible".

Le prénom Paule est connu depuis l'Antiquité sous la forme Paula. Il a subi la concurrence des multiples variantes de ce prénom depuis lors. Réapparu au 16ème siècle après une période d'absence, il s'est fait rapidement devancer par Pauline. Il a tout de même été populaire à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème. C'était un prénom fréquemment attribué jusque dans les années 1950. Plus récemment, supplanté par la transcription italienne Paola, le prénom Paule est devenu très rare.

Nous fêtons les Paule le 26 janvier. On honore à cette occasion, une veuve romaine, disciple de saint Jérôme, qui vécut au 6ème siècle de notre ère.

Ce jour-là : Naissance de l’Esquimau

C’est le 24 janvier 1922 que l'américain C.K.Nelson invente et fait breveter son idée : une barre de glace, ou de sorbet, semblable à une sucette, enrobée de chocolat. Il appelle son invention Eskimo-pics.  Pour le faire connaître, il décide de vendre ses friandises à la sortie d’un film projeté à l’époque : « Nanouk, l’Esquimau ».

Au cours d'un voyage aux États-Unis, les dirigeants de l'entreprise Charles Gervais constatent l'engouement des américains pour les Eskimo-pics. Ils décident alors de fabriquer le même type de produit en France. En 1931, l'esquimau glacé "made in France" est présenté aux Parisiens lors de l'exposition coloniale. A travers de nombreuses variations, la barre glacée connaîtra un succès planétaire.

Trucs et astuces : Si vos fromages doivent faire un long séjour dans le réfrigérateur, ajoutez quelques gouttes de vinaigre sur leur emballage humide : cela évitera la formation de moisissure.

J’ai testé pour vous (recette de cuisine) : Roulés de dinde au fromage

Pour 4 personnes, il vous faut : 2 ou 3 escalopes de dinde ; 8 tranches de poitrine fumée ; 8 tranches fines de gruyère ; 1 bocal de purée de tomates (425 ml) ; un verre de vin blanc sec ;

ail ; persil ou des herbes de Provence.

*Emincez les escalopes de façon à obtenir 8 tranches légèrement plus épaisses qu’un carpaccio. Disposez dessus un peu d’ail pressé et de persil haché (ou d’herbes de Provence).

*Posez sur chaque escalope, une tranche de poitrine fumée et une tranche de gruyère. *Roulez très serré, de façon à former des paupiettes. Fermez avec une pique en bois.

*Dans une sauteuse, faites revenir les roulés dans un peu d’huile pendant 10 mn environ.

*Déglacez le tout avec du vin blanc sec et ajoutez la purée de tomates.

Laissez mijoter quelques minutes, puis assaisonnez à votre convenance.

Servez ces roulés avec du riz ou des pâtes.

Le saviez-vous ? La célèbre viennoiserie en forme de croissant de lune remonte à l’époque où les Turcs assiégeaient Vienne, la capitale de l’Autriche, en 1683. La légende raconte que lorsque l'ennemi décida d'attaquer la nuit afin de ne pas se faire remarquer, les boulangers viennois, levés avant l'aube donnèrent l'alerte, ce qui a permis à l’Autriche de contrer l’assaut de l’ennemi. Pour immortaliser cette victoire les boulangers se virent attribuer le privilège de fabriquer et de vendre le « Hörnchen » (petite corne en allemand) avec sa forme qui rappelle le symbole du drapeau ottoman.  En 1770, la reine Marie Antoinette introduit sa fabrication à Paris. Le croissant lui rappelle en effet son enfance et sa ville d’origine Vienne. Ce n’est qu’à partir de 1920 que les boulangers parisiens ont commencé à cuisiner le croissant feuilleté au beurre que nous connaissons aujourd’hui.

Cependant le croissant semble avoir déjà existé en France bien avant, puisque dans l'inventaire du patrimoine culinaire français réalisé par le Centre national des arts culinaires on découvre la mention de « quarante gâteaux en croissant » servis à l'occasion d'un banquet offert par la reine de France en 1549 à Paris. Il se peut que l'intention ait été alors de commémorer l'alliance quelques décennies auparavant de François Ier avec le Grand Turc. 

Croissants

Origine de l’expression : Mener une vie de patachon

Cette expression qui signifie mener une vie dissolue, fait référence à la patache, conduite par le patachon, qui était la très inconfortable diligence des pauvres au 19ème siècle.
A cause de son métier, son conducteur était réputé pour être toujours par monts et par vaux, buvant sans modération à chacune des tavernes où il s'arrêtait et pratiquant sans vergogne des activités que sa femme, s'il en avait une, n'aurait pas aimé le voir faire.
Il menait donc une vie à la fois déréglée et agitée.

Jeu : D’un mot à l’autre

En regroupant et en mélangeant les lettres de chaque mot donné avec la lettre qui suit, vous devez trouver un second mot de quatre ou cinq lettres. Aucun mot au pluriel n’est admis, ni aucun verbe conjugué.

Mots de 4 lettres :

CEP + U =

ARE + X =

Mot de 5 lettres :

NORD + E =

NOUS + T =

Solution de la charade de la semaine dernière :

*Mon premier fait démarrer la fanfare : LA

*Mon deuxième est arrêté par un garde : BOUE (garde-boue)

*Mon troisième en fait baver : RAGE

Mon tout est une vieille mamelle : LABOURAGE (de la célèbre phrase de Sully : « Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France »)

Le nom des plantes : Les noms donnés aux plantes sont basés sur des critères très variés. Il peut s’agir de leur aspect, général ou d’une partie du végétal, feuilles et fleurs surtout, de la saison ou du lieu où poussent la plante, ainsi que de ses utilisations, vertus ou toxicité. Plus arbitrairement, certains végétaux ont été dédiés à une personne réelle ou tirée de la mythologie.

Les noms qui sont dédiés à des personnes historiques, sont habituellement, soit des gens influents, bienfaiteurs des sciences naturelles, soit des botanistes ou des explorateurs.  Ainsi le DAHLIA, plante originaire du Mexique, a parcouru beaucoup de chemin depuis cette année 1789, où les premières graines furent envoyées par le professeur don Vicente Cervantès, directeur du jardin botanique de Mexico, à l'abbé Antonio Cavanilles, lui-même professeur et futur directeur du jardin botanique de Madrid de 1801 à 1804 ! Appelé Chichipatli ou Acocopatli dans son pays d'origine, son nom de "dahlia" lui fut donné en hommage au botaniste suédois Andreas Dahl, élève de Linné. Cette plante ne comportait sans doute à l'origine que quatre ou cinq variétés à fleurs simples. Peu à peu, elle conquit toute l'Europe sans que son utilisation soit bien définie. Elle a été considérée longtemps comme un légume-racine, consommé paraît-il, par les indigènes du Mexique. Aujourd'hui considérée exclusivement comme plante ornementale, on ne compte plus les hybrides de cette magnifique fleur d'été.

Dahlia simple

Bons mots et phrases assassines : « Mon pied droit est jaloux de mon pied gauche. Quand l'un avance, l'autre veut le dépasser. Et moi, comme un imbécile, je marche ! » (Raymond Devos)