Le dicton du jour : « Bavardage est écume sur l’eau, action est goutte d’or. »

Le prénom de la semaine : CECILE

Cécile est un prénom d'origine latine : il dérive de Caecilius, le patronyme d'une illustre famille romaine au 3ème siècle avant notre ère. Cécile fut un prénom très répandu dans l'Antiquité. Il devint plus rare par la suite avant de revenir en grâce à la Renaissance. Vers la fin des années 1960, Cécile connaît à nouveau un pic de popularité, peut-être grâce à la chanson de Claude Nougaro "Cécile, ma fille". Sa tendance actuelle est stable.

Cécile, honorée le 22 novembre était une jeune romaine, contemporaine de l’empereur Marc-Aurèle, martyrisée vers l’an 220, elle marcha au supplice en chantant ce qui en fait la patronne des musiciens. La cathédrale d’Albi porte son nom.

Ce jour-là : Naissance de la photo couleur

Le 23 novembre 1868, après dix années de recherche, le physicien Louis Ducos du Hauron (1837-1920) met au point le procédé de trichromie et invente ainsi la photographie en couleur. Son procédé permettait de produire une photographie couleur à partir de trois clichés en noir et blanc réalisés successivement sous filtre rouge, vert et bleu.

Né à Langon en Gironde, d’une famille agenaise, son goût pour la peinture l’orientera vers l'étude des interactions entre la lumière et la couleur. Son exposition de photos à l’Exposition Universelle de Paris en 1878 eu un grand succès.

Mais il ne connut pas la réussite commerciale et l'histoire se répéta avec une autre de ses nombreuses inventions, la chronophotographie, que l'on appellera plus tard le cinématographe, popularisé par les frères Lumière. Il est également l’inventeur des anaglyphes, des images qui restituent l’impression de relief quand on les regarde à travers des lunettes verte et rouge.

Il termina sa vie dans des conditions précaires, ne percevant qu'une maigre rente de la société Cinéma Gaumont et une pension du gouvernement.

Une des premières photographie en couleur

Il faut noter que Charles Cros est aussi considéré comme l’inventeur de la photographie couleur. En effet, les deux inventeurs, sans se connaître et sans avoir eu la moindre relation, avaient communiqué à la Société française de photographie leur méthode pour obtenir des photographies en couleurs. S'ensuivit une polémique sur l'antériorité de la découverte : Charles Cros avait déposé un pli cacheté à l'Académie des sciences le 2 décembre 1867. Louis Ducos Du Hauron quant à lui avait déposé un brevet d'invention le 28 novembre 1868.  Par la suite la polémique retombera et les deux hommes se lieront d'amitié.

Trucs et astuces : Pour redonner une forme ronde aux balles de ping-pong cabossées, déposez-les simplement dans de l'eau bouillante pendant quelques minutes.

J’ai testé pour vous (recette de cuisine) : Salade de chou blanc fruitée

Une délicieuse salade légère à préparer à l’avance.

Pour 4 personnes il vous faut : 250 g de crevettes roses cuites et décortiquées: ½ chou blanc ; un pamplemousse rose ; 1 pomme verte ; 1 carotte ; 1 citron ; 1 c. à soupe de sauce soja ; 1c. à soupe d’huile de noix ou de noisette ; une pincée de gingembre moulu ; poivre moulu.

*Emincez finement le chou blanc.

*Pelez à vif le pamplemousse (enlevez la membrane blanche). Séparez les quartiers en prenant soin d’en recueillir le jus.

*Pelez et épépinez la pomme et découpez-la en bâtonnets.

*Pelez et râpez la carotte.

*Coupez les crevettes en deux.

* Réunissez tous ces ingrédients dans un grand saladier, ajoutez le jus du pamplemousse et le jus du citron.

*Arrosez avec la sauce soja, l’huile de noix et saupoudrez de gingembre et de poivre moulus.

*Mélangez le tout, couvrez et laissez mariner deux heures avant de déguster bien frais.

Vous pouvez servir cette salade en entrée, mais vous pouvez aussi en faire un plat principal complet en ajoutant davantage de crevettes.

Le saviez-vous ? Une équipe de chercheurs espagnoles de la Faculté de Médecine et de la Faculté de Sciences du Sport de l'Université de Grenade a démonté la vieille croyance selon laquelle le chocolat fait grossir. Dans un article publié cette semaine dans la revue Nutrition, les auteurs ont démontré qu'une consommation élevée de chocolat s'associe à des niveaux plus bas de graisse totale (celle accumulée dans tout le corps) et centrale (abdominale),

L'auteure principale de cet article, Mme Magdalena Cuenca García, explique que bien que le chocolat soit considéré comme un aliment à apport énergétique élevé (riche en sucres et en graisses saturées), "de récentes études réalisées chez des adultes suggèrent que sa consommation s'associe à un risque moindre de troubles cardiométaboliques." De fait, le chocolat est un aliment riche en flavonoïdes, qui fournissent de multiples propriétés bénéfiques : "C'est un grand antioxydant, antitrombotique et anti-inflammatoire qui a des effets antihypertensifs et peut aider à prévenir la cardiopathie ischémique."

Malgré tout, les chercheurs de l'Université de Grenade insistent sur la nécessité d'être modérés dans la consommation de chocolat. "En quantité modérée, le chocolat peut être bon, tel que l'a démontré notre étude. Mais une consommation excessive peut être préjudicielle. Tout ce qui est bon cesse de l'être en excès."

Origine de l’expression : Mettre des bâtons dans les roues

Attestée au 19ème siècle, cette expression qui signifie susciter des difficultés, chercher à gêner une entreprise, empêcher de progresser, a existé auparavant puisqu’à l’époque où les nobles roulaient en carrosse, il arrivait que des brigands les attaquent pour les voler ou pire, et pour être sûrs que la charrette serait bien stoppée, ils se munissaient de bâtons qu'ils plaçaient entre les rayons des roues pour les bloquer.

Jeu : Enigme

Quand je suis cloche,
Je ne sonne pas.
Quand je suis melon,
On ne me mange pas.

Qui suis-je ?

Solution du jeu de la semaine dernière :

    J

O

L

I

Agréable à voir

O

R

I

N

Câble marin

L

I

N

O

Sur le sol (en abrégé)

I

N

O

X

Sur certaine lames

 

 

 

Les délices du terroir : Le touron basque 

Délicieuse friandise fourrée de pâte d’amandes et de fruits confits, dorée au jaune d’œuf et cuite au four.

Avant que le sucre n’atteigne les côtes de la Mer Méditerranée au Moyen Âge, le miel était le principal ingrédient des recettes sucrées. Et quand le miel rencontra le blanc d’œuf, les amandes et les noix, ce fut un coup de foudre qui donna naissance à une véritable gourmandise, le touron.

Son nom semble provenir de l’Espagne sous domination arabe. Le mot espagnol « turron » vient d’un verbe arabe qui signifie rôtir, duquel serait ensuite dérivé le verbe latin « torrere », qui signifie faire sécher ou griller. Selon d’autres sources, le mot « torrone » viendrait de la façon des pâtissiers du Moyen Âge qui travaillaient le touron jusqu’à lui faire prendre la forme d’un château ou d’une tour.

TOURON-BASQUE

Bons mots et phrases assassines : « Lorsqu’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément que le pot est vide. » (Confucius)