Le dicton du jour : « Une poignée d’amis est meilleure qu’une charretée de ducats. »

Le prénom de la semaine : BRIGITTE

Prénom d’origine celte, signifiant force. C'est le nom de la grande déesse celtique Brigit ou Brigantia, à la fois guerrière et protectrice des arts, que les Romains assimilèrent à Minerve. Ce prénom a eu un succès considérable dans tout le monde occidental, en particulier en Scandinavie, en Irlande, aux États-Unis... et en France. Deux saintes portent ce prénom, celle honorée le 23 juillet est une Suédoise mystique du 14ème siècle dont l'œuvre théologique (les Révélations) fut connue aussitôt dans toute l'Europe. Elle mourut à Rome en 1373, au retour d'un pèlerinage en Terre sainte.

Ce jour-là : Un bébé dans une éprouvette

Le 25 juillet 1978, Louise Brown, de nationalité britannique, est le premier « bébé éprouvette » au monde, c'est-à-dire conçu par fécondation in vitro (FIV) grâce aux travaux du professeur Robert Edwards. La naissance de Louise a ouvert un nouveau chapitre de la médecine relatif au traitement de la stérilité. En France, la petite Amandine a vu le jour quatre ans plus tard.

Robert Edwards, décédé en avril 2013, avait reçu en 2010 le prix Nobel de médecine.

Quelque 350.000 bébés sont désormais conçus chaque année par fécondation in vitro, ce qui représente 0,3% des 130 millions d'enfants qui naissent dans le monde.

Trucs et astuces : Pour garder du pain plusieurs jours sans qu’il ne soit trop sec, il faut l’enfermer dans la panière à pain avec une pomme de terre crue, pelée. Le pain ne sera pas sec le lendemain.

Recette de cuisine : Escandélia nous propose cette semaine sa recette du fameux Millard Auvergnat que je retranscris ici :
Pour 6 personnes, préparation 15 minutes, cuisson 45 minutes à four chaud.

1) 750 g de cerises noires équeutées mais surtout pas dénoyautées (petites cerises sauvages, parfaites)
2) Mélanger dans une terrine 4 c à soupe de sucre avec 250g de farine, 3 œufs battus en omelette, et 25g de beurre. Eclaircir la pate avec un verre et demi d'eau (perso je préfère 25 cl de lait, mais je ne mets pas de beurre).
3) Ajouter une rasade de gnole du pays (prune souvent, ou raisin, mais n'importe quel parfum fait très bien l'affaire, selon les goûts)
4) Verser le tout dans un moule à tarte ou à clafoutis, avec les cerises bien sûr.
5) Se régaler en le dégustant à peine tiède, hum, c'est bon !

Pont de Pierre à Bordeaux

 

Le saviez-vous ? D’après l’océanographe Marc Lafosse, fondateur de la Traversée de la Garonne à la nage « La Garonne est l'un des fleuves les plus propres. La couleur marron ne signifie pas que l'eau est sale. La coloration de l'eau est d'origine physique : elle est due à la floculation des particules d'argile. C'est le résultat de la rencontre entre les eaux douces (chargées d'argile) venant du bassin versant et les eaux salées (sodium, magnésium, calcium) provenant du golfe de Gascogne. Lors du contact se forment des floculats, lesquels se déposent au fond de l'estuaire. Ce qu'on appelle la crème de vase. D'où cette couleur. »

Origine de l’expression : Pousser des cris d’orfraie

Cette expression qui signifie hurler, pousser des cris stridents (souvent sans réelle justification, avec une certaine disproportion entre l'acte et la réaction), ou protester violemment, date du 16ème siècle.

L'orfraie est un rapace diurne piscivore aussi appelé aigle de mer ou pygargue à queue blanche. Et ses cris ne sont pas vraiment stridents. En réalité, ce qui explique probablement notre expression, c'est la confusion de nom entre l'orfraie et la chouette effraie qui, elle, est un rapace crépusculaire et nocturne. Il vole et capture ses proies silencieusement, mais peut, dans certaines conditions, face à un prédateur, par exemple, pousser des hurlements qui, en des temps reculés, pouvaient effrayer le voyageur nocturne seul au fond des bois

Jeu : A demi-mot

Former trois mots de 6 lettres en ajoutant 3 lettres communes à chaque groupe.

Exemple :

ARD]                   ARDENT

REL ]   +  ENT =   RELENT

PAR ]                    PARENT

 

GLA

SAU

TRA

 

CHA

RES

PSA

Bons mots et phrases assassines : « Si un homme ouvre la portière de sa voiture à sa femme, c'est que l'une des deux est neuve. » (Pierre dac)

Des arbres et des dieux : L’ARBOUSIER

C'était une plante sacrée chez les Romains : la déesse Cardea s'en servait, pour éloigner les sorcières et cette réputation s'est sans doute poursuivie en Afrique du Nord car les Berbères en planteraient encore pour éloigner les démons.
C'était aussi un symbole d'éternité grâce à son feuillage toujours vert. Il n'est pas rare de voir le même rameau porter les fleurs de l'année et les fruits mûrs nés des fleurs de l'année précédente. Aussi cet arbre curieux qui porte en même temps des feuilles vertes, des fleurs blanches et des fruits rouges, couleurs du drapeau national italien,  a été pris comme symbole par les patriotes pendant le Risorgimento, la lutte pour l'indépendance entre 1848 et 1870.
Plus prosaïquement, le poète romain Virgile loue ses nombreuses propriétés et le savant romain Pline l'Ancien vante, entre autres, sa grande résistance à l'incendie.
Les Espagnols l'honorent aussi puisqu'il figure en bonne place sur le blason de la ville de Madrid qui représente, depuis le 13ème siècle, un ours noir appuyé à un arbousier portant ses fruits rouges.

Arbouses  Branche d'arbousier