Parler pour ne rien diresource " La LB du 11/O4/2013

Avez-vous déjà entendu parler de tautologie ?

Ou alors, l'avez-vous pratiquée, comme Monsieur Jourdain pour la prose, sans vous en rendre compte ?

La tautologie c'est en somme, parler pour ne rien dire. Les énoncés toujours vrais ont un nom, on les appelle tautologies ou encore lois logiques.

Le modèle de base est appelé principe d'identité et peut se mettre sous la forme de " A est A". Ce qui n'est jamais faux ! Alors, pourquoi le dire.

Ex :" Paris sera toujours Paris", " Cela vaut ce que cela vaut !", " Quand je dis non, c'est non !"

 

Des formes de tautologies plus sophistiquées sont disponibles comme par exemple :

" Paris n'est pas la France", " Une chose n'est pas l'autre", "On ne peut pas être et avoir été"

Si l'on ajoute " Trop", en général tout le monde est d'accord " Trop de sport, trop d'argent de poche, trop de télé, trop d'Internet...nuisent à la santé..."

Actuellement l'expression  " en fait" est très prisée même chez les tous petits " En fait, Mamy, je préfère le Nutella à la confiture, en fait !" et répété à l'envi ! " Et toi, t'as quel âge, en fait ?" " On irait pas à la piscine, en fait ?"

La tautologie n'est pas la seule manière de parler pour ne rien dire. Les conversations inutiles peuvent aussi être remplies d'énoncés toujours faux et qu'on appelle contradictions et qui donc n'apportent rien non plus !

" Un repas sans fromage n'est pas un repas ", " Il ne changera jamais !" " Il y a café et café !"

Et la publicité y va de sa contribution : " Une nouvelle Mégane : la même en mieux !" Evidemment que c'est faux, si c'est la même elle ne peut être mieux, si elle est mieux, ce ne peut être la même !

Amusez-vous, cherchez, vous en trouverez d'autres pour enrichir mon article.

De toute façon, vous en retiendrez ce que vous en retiendrez.

Et demain est un autre jour...

 

Amanda