Connaissez-vous la tradition du café suspendu ?

Une bien belle idée qui trouve son origine dans les bars napolitains.

Il s’agit d’un geste de solidarité envers les plus démunis.

La pratique du «  Café suspendu » consiste à commander et à payer deux cafés, un pour soi et un autre pour un client démuni qui en ferait la demande.

En Bulgarie, pays le plus pauvre de l’’Union Européenne, les organisateurs revendiquent la participation de plus de 15O cafés et bars à Sofia et dans le reste du pays.

On peut se poser la question :

Pourquoi cette pratique ne s’étendrait-elle pas à tous les pays de l’Union qui subissent en ce moment une période de crise ?

Pourquoi pas en France, en Belgique, en Grèce, à Chypre et j’en passe ?

Une idée à diffuser largement…

Qui, pourquoi pas, pourrait faire des petits comme : deux sandwiches achetés, un pour soi et l’autre offert, deux petits gâteaux, deux sodas etc…

Ca vous parle ?

Amanda