Le dicton du jour : « Besogne qui plaît est à demi faite. »

NarcisseLe prénom de la semaine : NARCISSE

Prénom d’origine grecque dont la racine narkè signifie la torpeur, l’engourdissement.

Narkissos est le nom d'un adolescent de la mythologie grecque célèbre pour sa beauté exceptionnelle et pour sa vanité : il ne s’intéressait qu’à sa seule personne et repoussait les avances des jeunes filles. Il aperçut un jour le reflet de son visage dans une fontaine et tomba amoureux de sa propre image reflétée dans l'eau. Il resta de longs jours près de la source à se contempler, et finit par dépérir. À l’endroit où il mourut, poussa une fleur blanche, le "narcisse". Dans une autre version, devant cette passion désespérée, il préféra se suicider et c’est de son sang que naquit le narcisse.

Le mot narké nous renvoie dans notre langue à la notion de narcotique, l’infusion de fleurs de narcisse, passant en effet pour être un puissant calmant.

Mais le Narcisse honoré le 29 octobre n’a rien à voir avec le héros grec. Ce fut le trentième évêque de Jérusalem, élu à l'âge de cent ans environ et qui mourut en 212.  En raison de son grand âge, il se fit aider dans sa tâche et fut ainsi le premier évêque à avoir un coadjuteur, tradition qui perdure encore de nos jours.

Ce jour-là : Vous avez dit impôt ?

Au Moyen Âge, pour subsister et entretenir sa cour, le roi se contentait du revenu de ses domaines héréditaires. Comme les seigneurs, il pouvait aussi prélever des péages ou des taxes sur l'usage de ce que l’on appelait les «banalités» (usage des fours, moulins...).

Quand le roi partait à la guerre (à cette époque, il devait bouter définitivement les Anglais hors de France et venir à bout de bandes de sinistres pillards : les Ecorcheurs), il utilisait les armées de ses vassaux et recrutait aussi des mercenaires qu’il devait payer. Pour cela il réunissait les Etats Généraux, une assemblée temporaire apparue 150 ans plus tôt, représentant l'ensemble des sujets, avec des délégués des trois ordres de la société médiévale : clergé, noblesse et tiers état. Ceux-ci lui donnaient l’autorisation de lever un impôt dit « la taille des lances »

Le 2 novembre 1439 les Etats généraux, lassés de se réunir tous les ans pour délivrer cette autorisation, accordent au roi la permission de renouveler la taille d’année en année. Le roi ne se fait pas prier et promulgue une ordonnance en ce sens. L’argent nécessaire à la guerre sera donc prélevé annuellement comme un impôt direct permanent dans chaque famille du royaume.

C’est le premier impôt permanent de notre pays.

Trucs et astuces : Si vos bananes sont trop mûres, placez-les au congélateur. Vous pourrez les utiliser pour des recettes de gâteau ou de muffins en les faisant décongeler à température ambiante ou au four à micro-ondes.

J’ai testé pour vous (recette de cuisine) : Compote des Iles

Pour 4 personnes, il vous faut : 3 pommes, 1 ananas ; 1orange ; 60g de sucre ; 1 sachet de sucre vanillé ; 1 gousse de vanille.

*Pressez l’orange, recueillir le jus. Ecorcez l’ananas, coupez-le en quatre et enlevez le cœur. Epluchez et épépinez les pommes.

*Détaillez la chair de ces fruits en petits dés et mettez-les dans une casserole. Ajoutez la gousse de vanille fendue, le jus d’orange et les 2 sucres.

*Faites cuire le tout 25 mn à feu moyen, en mélangeant de temps en temps. Mixez et réservez au réfrigérateur avant de servir.

Le saviez-vous ?   512 espèces de la flore de France métropolitaine sont menacées de disparition.

Dans son Livre rouge de la flore menacée de France, le Muséum national d'histoire naturelle (MNHN) en a publié la liste. Parmi les plantes menacées, 73 espèces sont strictement endémiques du territoire métropolitain, ce qui signifie qu'elles n'existent nulle part ailleurs dans le monde.

espèce menacée 1C'est le cas de l'Armérie de Belgentier (photo Jardipedia) petite fleur blanche dont les 30 derniers pieds au monde se trouvent dans le village de Solliès-Toucas dans le Var.et de la Violette de Rouen, toutes deux "En danger critique". Trois autres espèces endémiques sont déjà "Eteintes à l'état sauvage" et ne subsistent plus que dans des jardins botaniques. Une quatrième, la Violette de Cry, est désormais "Eteinte" (je n’ai même pas trouvé sa représentation sur internet).

Ces disparitions sont dues à trois facteurs principaux : la destruction et la modification des milieux naturels, les atteintes faites à ces milieux (comme la pollution) et l'abandon des pratiques agricoles traditionnelles.

Pour faire face à ces menaces, de nombreuses actions sont mises en œuvre en France. Plusieurs espèces font l'objet de Plans nationaux d'actions. Des sites naturels abritant des plantes menacées bénéficient de mesures de gestion et de protection. Et le développement de banques de graines et de cultures de plants permet d'assurer la conservation ex situ des espèces les plus menacées.

Hélas des législations tatillonnes et des directives européennes viennent entraver une possible action des particuliers : il est par exemple interdit de cultiver dans son jardin la violette de Rouen. On ne peut pas non plus commercialiser des graines en dehors des matériels horticoles admis au registre national…

Origine de l’expression : Veiller au grain

Cette expression qui signifie se tenir sur ses gardes, être en éveil pour prévoir et prévenir le danger, n’a rien à voir avec le vocabulaire agricole.

Ici, le mot grain est utilisé dans le sens que lui donnent les marins depuis 1552 pour désigner un vent violent, soudain, de courte durée et accompagné le plus souvent de précipitations, de grêle ou de neige. Ce nom attribué aux tempêtes aussi courtes que soudaines vient sans doute des grains de grêle fréquents dans ces sortes d’orages.

L’expression “veiller au grain” apparaît vers 1831 dans le langage marin. Elle fait référence à ces vents brusques et soudains qui nécessitent toute l’attention, la vigilance et l’habileté des marins afin de pouvoir réagir rapidement et de manière adéquate devant le danger.

De nos jours elle a gardé, dans le langage courant, son image de vigilance, de prudence afin d’éviter un souci, un danger ou la perte de contrôle des événements dans une situation précise.

Jeu : La chasse aux lettres

Dans chacun des mots ci-dessous, une lettre est en trop. Découvrez ces lettres pour lire le proverbe caché.

ILES  MALINS  NOUIRES  FONTE  MANAGER  CLE  PATIN  BILANC

Solution du jeu de la semaine dernière. L’indice qui pouvait vous aider dès lors que vous aviez trouvé deux ou trois des sept mots : c’étaient tous des noms d’insectes. Bravo  Cassy : un sans faute !!!!!!!!!!!!!

MOUCHE – PUCE – COUSIN – CRIQUET – GRILLON - BOURDON - GUÊPE

Animaux et êtres fantastiques du folklore des Caraïbes : Papa Bois

Cet être doux à l’aspect d’un vieil homme particulièrement poilu, seulement vêtu en général d’un pantalon usé, avec une trompe en bambou glissée dans la ceinture. Il vit dans les forêts et vient en aide aux animaux blessés ou prisonniers d’un piège. Il n’aime guère les chasseurs, qu’il lui arrive de suivre sous la forme d’un animal, mais il ne les attaque que très rarement, préférant effaroucher leur gibier.

Chrys

Matin de novembre
Le chrysanthème au jardin
semble si serein

(Patrick Blanche)