Le dicton du jour : « Ne coupez pas ce que vous pouvez dénouer. »

La fête de la semaine : 1er Avril, le jour des farces !

Plusieurs versions pour expliquer cette coutume. La plus solide historiquement fait remonter l'origine du poisson d'avril en France, à l'époque du roi Charles IX.
Au début du XVIème siècle, dans toute la France, on fêtait le Nouvel An le 25 mars, au début du printemps. Les festivités duraient une semaine et se terminaient le 1er avril. Durant cette semaine, on échangeait des cadeaux.

En 1564, le roi Charles, sans doute pour s'aligner sur les pays voisins, décréta l'adoption d'un nouveau calendrier inscrivant  le Nouvel An le 1er janvier. Beaucoup de Français refusèrent le nouveau calendrier et continuèrent comme par le passé à échanger des cadeaux pendant la semaine qui s'achevait le 1er avril.

Pour se moquer de cet attachement à l'ancien Nouvel An on envoyait aux nostalgiques des cadeaux fantaisistes ou des invitations à des soirées fictives, en leur jouant des tours.

Certains avancent que le "poisson d'avril" serait devenu "poisson" parce qu'au début du mois d'avril la lune sort du signe zodiacal du Poisson.

D'aucuns pensent que, comme c'est la période de frai des poissons, on faisait une farce en offrant un "poisson d'avril" dans la période où la pêche était interdite.

D'autres enfin supposent que, début avril correspondant à la fin du carême chez les chrétiens où on ne mange pas de viande mais plutôt du poisson, on continuait ainsi à offrir un "poisson" après le carême.

Ce jour-là : Naissance d’un « artiste maudit »

Le 30 mars 1853 nait à Groot Zundert (Hollande) Vincent Van Gogh. Fils de pasteur hollandais, après avoir exercé plusieurs métiers dont celui de prédicateur, il se lance dans une carrière tardive de peintre. En 1886, fragile de santé physique et mentale, épuisé par les problèmes d'argent, il s'installe à Paris où son frère Théo dirige une petite galerie de tableaux. Autodidacte, Van Gogh prend néanmoins des cours de peinture. Passionné, il ne cesse d'enrichir sa culture picturale : il analyse le travail des peintres de l'époque, il visite les musées et les galeries d'art, il échange des idées avec ses amis peintres, il étudie les estampes japonaises, les gravures anglaises, etc. Sa peinture reflète ses recherches et l'étendue de ses connaissances artistiques. En février 1888, Van Gogh quitta Paris pour Arles, attiré par la lumière du Sud. Il crée sans répit des toiles où il donne libre cours aux couleurs qui semblent exploser pour mieux remplir l'espace... De cette période date un grand nombre de chefs-d'œuvre et son amitié orageuse pour Gauguin. Sa vie vouée à l'indifférence et à la solitude est parsemée de crises qui révèlent son instabilité mentale. L'une d'elle provoque son suicide, le 29 juillet 1890 à Auvers-sur-Oise,  à l'âge de 37 ans.

Van_Gogh Paysage enneigé 1888 (image Wikipédia)

Van Gogh, qui n'a vendu qu'une toile, est le seul de tous les grands peintres à n'avoir pas été reconnu de son vivant. Aujourd'hui mondialement connu et admiré, ses œuvres (879 identifiées) atteignent des records dans les ventes aux enchères.

Trucs et astuces : Comment démouler facilement un gâteau ?

Avant la cuisson, après avoir beurré votre moule, saupoudrez-le de sucre blanc et non de farine, comme il est souvent conseillé. Votre pâtisserie se démoulera alors sans problème.

J’ai testé pour vous(recette de cuisine) : Pommes de terre chaudes aux anchois.

Pour 4 personnes, il vous faut : 6 pommes de terre Ratte ; un pot de 100g de filets d’anchois allongés à l’huile d’olive ; 2 oignons ; 1 échalote ; sel, poivre, vinaigrette.

>Lavez les pommes de terre et faites-les cuire à la vapeur pendant une quinzaine de minutes. Laissez-les un peu refroidir avant de les peler et de les couper en cubes.

>Pelez et émincez finement les oignons, pelez et hachez l’échalote.

>Dans un saladier, faites une vinaigrette, versez les pommes de terre, les oignons et l’échalote. Mélangez.

>Disposez dessus les filets d’anchois en formant des croisillons.

>Servir tiède.

Brouage et Côte sauvage 123 

Le saviez-vous ? Le phare de la Coubre en Charente maritime est l’un des plus puissants de France : son feu  porte à 28 miles marins, c’est-à-dire près de 52 kilomètres. Edifié sur la pointe de la Coubre dans l’estuaire de la Gironde, il fut construit en 1905 à environ 1500 mètres de l’océan : à cause de la mobilité des bancs de sable, il ne se trouve plus aujourd’hui qu’à 250 mètres de l’eau… Automatisé en 2000, la Coubre est l’un des rares phares encore gardiennés.

 

 

 

Origine de l’expression : « Décrocher la timbale »

Cette expression qui signifie obtenir un objet convoité ou  parvenir à ses fins, est liée à la fête foraine et fait allusion au mât de cocagne. On dressait sur la place du village un mât haut et lisse, enduit de savon noir pour le rendre plus glissant. Un cerceau fixé au sommet proposait à la convoitise des grimpeurs des victuailles de choix. Pour corser la difficulté, on coiffa aussi la cime du mât, d’une timbale en argent, le gros lot en quelque sorte,  qu’il s’agissait de décrocher.

Jeu : Quel animal se cache dans le titre de cette bande dessinée, la neuvième aventure d’un héros récurrent de Georges Prosper Remi (plus connu sous son pseudonyme) ?

Publiée en noir et blanc de 1940 à 1941, dans le supplément jeunesse du journal Le Soir, la version couleur et actuelle de l'album est parue en 1944. Sur fond de trafic de drogue, le héros rencontre un second personnage qui deviendra son compagnon pour de futures aventures, une fois réglée son addiction à l’alcool…

Solution du jeu  de la semaine dernière : l’animal à trouver était le mouton à travers le roman de  Philip K. Dick : « Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques? »

Animaux et êtres fantastiques du folklore : Lamin (féminin lamia)

Génies d’aspect humain du Pays Basque, mais dont les pieds sont comme des pattes de poule ou de canard. Les lamins habitent dans les nappes d’eau dormantes de certaines rivières, dans les sources et les étangs, ainsi que dans les grottes. On se concilie les bonnes grâces des lamins en laissant de nuit un pichet de cidre à la cave, ou un petit pain à la cuisine.

DSCF0053a

Au-dehors l'arbre est là et c'est bon qu'il soit là,
Signe constant des choses qui plongent dans l'argile…

(Guillevic)