Qui n’a pas rêvé un jour de dialoguer avec un personnage célèbre? De son vivant, vous avez moins de chance qu’après sa mort.

Pas logique? Mais si, lisez plutôt.

Vous prends l’envie tout à coup de demander à Jean Moulin qui l’a trahi, Refaire le monde avec Einstein ou demander à Rantanplan si il est aussi bête qu’il en a l’air.

Dialogus vous permet toutes ses folies!Dialogus

Oui! Ecrivez une lettre à un personnage célèbre, parlez lui de tout… Sauf de sa mort… Et il vous répondra. Ainsi une correspondance peut être suivie sur plusieurs mois si vous le souhaitez. Rien n’est impossible sur Dialogus.

Il fallait des amoureux de la littérature et de l’histoire pour avoir un idée aussi saugrenue. Ce projet s’adresse aussi bien à des classes qu’à des particuliers, il suffit de s’inscrire sur le site et d’envoyer un mail au(x) personnage(s) célèbre(s) de votre choix, il vous répondra en quelques heures, ou quelques jours, suivant ses disponibilités.

Dialogus 2

On ne peut que constater en visitant le site que les auteurs, derrière leur clavier, sont rudement bien renseignés, non seulement ils connaissent l’histoire sur le bout des doigts mais ils écrivent comme leur personnage parle.Dialogus3

On imagine le plaisir que les collégiens peuvent prendre à échanger ainsi avec un personnage, d’autant qu’ils sont tous représentés, de Robespierre à Tintin, en passant par Cyrano de Bergerac et la belle au bois dormant.

Embarquez sur Dialogus et remontez le temps! Et surtout ne vous offusquez pas si la personne ne vous répond pas dans l’heure:

La réponse de notre personnalité tarde à vous parvenir? N'en faites pas un drame. Quand on attend une lettre de Robespierre mise à la poste vers les 1794, on ne s'offusque pas de devoir attendre quelques semaines. Considérez je vous prie les choses dans leur contexte... (Dialogus)

Voici un exemple parmi d’autres d’un échange de courrier. Ici Freud répond à un inconnu:

Bonjour,
Dans ce qui touche la psychologie on trouve régulièrement des dizaines d'explications différentes pour expliquer le même sujet. Peut-on dire que cela est une science? En fait, ce qui touche aux émotions semble relever plus de la foi que de la science.


Cher Inconnu,
Votre questionnement est très vrai, d'ailleurs j'en serais presque à me poser la même question. Je vous rassure, il n'en est rien.
Cela dépend de quelle base nous partons. Effectivement, lorsque l'on définit la science, on la caractérise par le fait d'un ensemble de choses que nous savons au sujet d'un thème. Par exemple la biologie, nous observons le fonctionnement du corps et nous pouvons ainsi déterminer immensément de conclusions sur les organismes vivants. L'interprétation et l'observation en sont la clé.
Or, la psychologie est une science humaine et ne concerne pas l'observation matérielle, mais bien comportementale. Une théorie psychanalytique est déterminée par interprétation d'idées faites à partir du comportement d'autrui. C'est ainsi que nous pouvons faire des conclusions quant à l'évolution de la psyché des hommes. Mais rien n'est inventé, tout est observé. Nous ne déclarons aucune théorie sans avoir eu un minimum de preuves. Le complexe d'Oedipe, par exemple, a été découvert par contemplation de l'enfance.
Prenons une autre science pour justifier mon raisonnement, comme les mathématiques où tout n'est qu'imagé à partir d'une invention écrite. Cette science n'a été possible qu'à partir des créations de chiffres qui n'ont rien de concret, entendons-nous bien. On ne pourra jamais discuter avec le chiffre dix pour lui demander son avis s'il nous prenait l'envie de lui soustraire sa moitié. Mais je ne poursuivrai pas dans cette explication, je pense que vous avez compris mon raisonnement.
Venons en aux émotions, puisque vous affirmez que cela relève de la foi et non de la science.
Qu'est-ce qu'une émotion? C'est avant tout un ressentiment dû à un événement ou un facteur propre. Il ne faut pas être psychologue pour pouvoir déterminer quelle émotion on ressent à un certain moment. Le théâtre ou la comédie en sont une belle preuve. Si je vous demande de me mimer la tristesse, comment feriez-vous? Vous tendrez vos lèvres vers le bas, vous froncerez légèrement des sourcils et vous imiterez même des pleurs pour pouvoir accentuer le tout. Par contre, si je vous demandais de me représenter la joie, vous me feriez un grand sourire en écarquillant les yeux et en haussant légèrement les sourcils. Je ne vais pas énumérer toutes les émotions, mais vous voyez bien, en mon exemple, que de toutes les façons possibles que vous mimiez la tristesse ou la joie, n'importe quelle personne vous le représenterait sur presque les mêmes bases. Ce n'est donc pas par la foi, mais bien par l'observation que nous pouvons déterminer une émotion.
Je vous invite à lire les théories de mon confrère Charles Darwin, qui a longuement travaillé sur ce sujet et qui a récolté des observations dans le monde entier.
En espérant avoir répondu à votre questionnement. Si vous manquez de preuves ou si vous désirez que je développe un quelconque raisonnement sur une émotion ou sur la psychologie en tant que science, je me ferais un plaisir de vous répondre.
Cordialement.
S. Freud