Louveciennes

Je ne saurais dire pourquoi si peu de rues, places, établissements publics portent des 446px-10noms féminins . Misogynie   des élus certainement,  mais avec des nuances, toutefois. Successivement, j’ai vécu dans deux villes : Louveciennes dans les Yvelines et Saint-Junien en Haute-Vienne.

 

 

Pavillon d’entrée du château de la Du Barry

 

Parti de la cité louveciennoise en 1977, j’ai du actualiser mes connaissances. lebrun

Aucune évolution : une seule femme s’est vue honorer d’un nom de rue

                                        Elisabeth VIGEE-LEBRUN

Peintre talentueuse, elle était la coqueluche des têtes couronnées : elle peignait leur portrait de façon relativement flatteuse…

 

Il y a bien une rue “de la Princesse” à Louveciennes, mais quelle est cette aristocrate   ainsi distinguée  ? Je l’ignore …

Quant à Mme Du Barry, favorite de Louis XV, on n’a pas jugé utile de lui attribuer , avenue, rue , place ou même impasse …220PX-~2

En revanche, l’admiration pour les hommes de guerre est patente. Ce qu’on peut comprendre avec le Maréchal,  qui y a son tombeau.                

            Mausolée du Mal Joffre

 

Mais je m’interroge : pourquoi une rue du Mal Gallieni ?

L’impressionnisme y est  honoré sans doute en souvenir de peintres qui ont vécu, aimé Louveciennes : rues Auguste Renoir et Claude Monet , pavillons Sisley et Pissarro …

Saint-Junien

Dès l’annonce de ma mutation pour la Haute-Vienne, la page de l’annuaire sur la cité du gant me frappait d’une évidence : j’entrais dans un autre monde !

Outre les références à la Commune de Paris , rue Eugène Varlin , Camélinat ou Vermorel , Résistance, places Guy Mocquet et Charles Michels, rue Gabriel Péri , avenue Jean-Moulin , les femmes étaient honorées . Certaines pour des faits locaux : cité et avenue Léontine Vignerie (bienfaitrice de la ville) Justine Teillet et Henriette Perucaud pour des raisons que j’ignore, d’autres noms attiraient mon attention .michel10

Collège Louise Michel

 

 

Louise Michel (1830-1905) militante de la Commune de Paris, plus tard anarchiste,   se consacra à l’éducation , notamment des Canaques , lors de sa déportation en Nouvelle-Calédonie.

 

Aérodrome Maryse Bastié                              220px-Maryse_bastie

Maryse Bastié (1898-1952) aviatrice française née à Limoges, décrocha de nombreux palmarès et s’illustra dans la lutte pour le vote des femmes.

Rue Françoise Dolto          FrancoiseDolto      

Pédiatre et psychanalyste française (1908-1988) pionnière en matière de 220px-Rosa_Luxemburgpsychanalyse de l’enfance , possède sa rue qui conduit à l’IME de la ville, n’est-ce pas là un bel hommage ?

 

 

Avenue Rosa Luxembourg(1871 – 1919)

militante, théoricienne marxiste polonaise, naturalisée allemande. Elle est assassinée par une unité de corps francs à Berlin, à la suite de l’échec de la révolution spartakiste.

 

220px-10

 

Hasard ? Cette voie démarre de l’avenue Jean Jaurès qui à son extrémité, débouche sur la rue     Suzanne Valadon   (1865 – 1938) . Née à Bessines sur Gartempe,                                                                  

Cette peintre française est la mère de Maurice Utrillo. Ici, portrait de Toulouse – Lautrec.

 

Et la littérature dans tout ça ? A proximité de la rue Suzanne Valadon , il y a la rue Georges Sand qui voisine avec la rue Pierre Loti et la rue Picasso …

Dans un autre lotissement, la rue Alfred de Musset croise la rue Colette .

Et Dieu, la religion , me direz-vous , complètement ignorés ?

Pas du tout : il y a le chemin de Saint Amand qui longe l’abbaye du même nom.Abbaye de St-Amandstaman10

Voici donc  deux villes de dimensions voisines  - 7 000 hab à Louveciennes et 11 000   à St-Junien – qui se caractérisent par une importante différence dès lors qu’il s’agit de baptiser édifices publics, places, avenues et rues au féminin .

A chacun(e) d’en concevoir une explication …