C'est jour de manifestation qu'il convient de ne pas zapper . Juste ce qu'il faut de afroidure pour rappeler que la Toussaint est dans quatre jours. L'approche de la place Thiers s'avère hasardeuse ; qu'à cela ne tienne, en manifestants avisés, nous avons chaussé les brodequins de randos.
Plus ou moins de monde que la précédente ? Avis partagé selon les présents, mais une certitude : les marchands ambulants fréquentant les foires aimeraient que leurs chalands attirent autant de badauds …
Ce jour, je ne prêterai qu'une oreille distraite aux discours traditionnels. Muni de ma petite boite à images, je vais traquer l'insolite.
bDes jeunes marchent à mes côtés, frappant sur un tambourin, en fait un couvercle de bidon, rythmant ainsi le cortège. Un slogan étrange décore leur instrument : «BRJ » . Bonne Retraite pour les Jeunes ? Non point ! Seulement Baudet René Jean du nom de leur entreprise d'emballage.
Tiens, dans mon jeune temps, j'ai travaillé dans une boite du papier-carton...

Revoilà le drapeau noir !!!  L'anarchie est de retour, et le porteur du symbole a le look … c

Les belles fleurs que voilà , s'inscrivant merveilleusement sur le fond bleu du ciel de ce 28 octobre. Pas un manifestant n'accorde un regard au travail des employés  municipaux.

d

La joue de bœuf à 7,50 euros, daube et carottes en prime , c'est pas cher et par les temps qui courent, enregistrons cette image pour se sustenter éventuellement : dame ! Les manifs, ça creuse !

e

Il est un quartier de cette bonne ville de Brive-la-Gaillarde où le ménage n'a pas du être fait ce matin. 60 balais, enchantés de cette promenade inopinée, sont émerveillés de sortir de leur poussière quotidienne . Question : chacun saura-t-il retrouver son placard ?

La rue Carnot contient difficilement le cortège qui s'étale sur une longueur respectable : 8 000 , selon les syndicats. Il est à noter qu'ils ajustent à la baisse un chiffre d'une précédente manifestation où selon les mêmes estimations, il y avait 12 000 participants. Pas mal pour une ville de 50 000 habitants.f g Pas de manifestation sans l'inévitable flamme portée à bout de bras par les cheminots.

h Enfin, il en est un qui était assuré du succès et qui prend volontiers la pose. Il valait bien qu'on lui bricole un petit encadrement festif !

i                                         Allez ! A la prochaine ...