9782714445797Carlos Liscano
Ecrivain uruguayen (1949), condamné par le régime militaire, il passe treize ans en prison, où il est soumis à la torture.
Libéré en 1985, il s'exile en Suède, puis revient à Montevideo
C'est un écrivain qui écrit dans la "douleur"

Je suis en train de lire "L'écrivain et l'autre" (Ed. Belfond 2010), texte qui tourne autour de son incapacité d'achever son dernier roman commencé... Il cherche son écriture, qui semble lui échapper tragiquement. C'est là une épreuve très douloureuse pour un écrivain, et c'est bien autre chose encore que de se trouver confronté l'espace de quelques jours à la page blanche

Voici un extrait
"Le sentiment d'être étranger est toujours le même. C'est celui que j'ai ressenti la nuit du 14 mars 1985 lorsque je traversais Montevideo dans le fourgon qui ramenait chez eux les hommes qui sortaient de prison. A l'époque je n'avais ni toit, ni travail, ni famille à moi.
J'allais écrire: "A l'époque, je n'avais ni moi" au lieu de "je n'avais ni toit", et ma main a corrigé à temps. Mais ce serait une bonne définition de ce temps-là. A force de ne pas avoir, à cause de tout ce qui me manquait, cette nuit-là, je n'avais même pas de chez moi."


A lire ce livre tout pétri d'humanité...
Carlos Liscano est un homme meurtri et qui pourtant est sorti vivant et debout de l'emprisonnement arbitraire et de ses tortures...

A lire aussi "le fourgon des fous" où il raconte ce qu'il a vécu durant ses années de prison et de torture