00113J’ai reposé le livre à regret. Il était terminé. Je m’étais lovée pendant deux ou trois jours dans les recoins chaleureux de la vie de Jade et sa grand-mère. Avec un grand bonheur.

Lorsqu’elle apprend qu’on va placer sa Mamoune adorée dans une maison de retraite, Jade ne le supporte pas. Elle va la chercher et la conduit de la maison savoyarde à son appartement de Paris. Et ces deux femmes, une trentenaire célibataire et sa grand-mère de quatre-vingt ans vont vivre ensemble…
Entre elles, vont se partager des souvenirs et des récits croisés de leurs deux vies .
Jade, journaliste de la presse écrite, qui a tenté d’écrire un roman que les éditeurs refusent , et Mamoune qui après avoir élevé ses quatre enfants et choyé quelques autres au cœur d’un village montagnard s’est retrouvée seule après la mort de son mari. Mais surtout Mamoune va dévoiler à Jade son secret, celui d’être une lectrice assidue – mais cachée – et qui propose timidement à Jade : « je pourrais bien t’aider moi »…Et voila que cette Mamoune au parfum de rose et de violette va aider sa petite fille à aller plus loin dans son écriture.
Il y aura beaucoup d’échanges, de découvertes, d’écoutes entre ces deux générations. Beaucoup de tendresse et d’amour. Dans un double élan, ces deux femmes vont grandir par leur vie commune.
Derrière Mamoune, Jade découvrira Jeanne, cette femme qui fait l’éloge des mots, qui dit simplement la magie que procure une lecture et la richesse recueillie au cours de ces découvertes auprès des plus grands de la littérature.

« Je suis entrée dans les livres par effraction, sans l’instruction qui donne le goût et l’aptitude à la lecture. En ouvrant des livres, j’ai choisi la pire chose qu’une femme de mon milieu puisse faire. J’ai contemplé un monde qui m’était interdit. J’avais parfaitement conscience que ce n’était pas le mien. Je l’ai contemplé longtemps. Puis j’ai refermé la porte, mais il m’était désormais impossible d’oublier ce que j’avais entrevu : un espace immense dont je ne pourrais plus me passer. »

« Maintenant quand je parcours ce livre de citations, de poèmes, d’extraits de tous les ouvrages que j’ai aimés, c’est un peu comme si ma vie rêvée se tenait là, blottie entre les pages. Je ne peux jamais relire ce cahier sans qu’il me tire des larmes. Il est ma vie, racontée par les plus grands auteurs du monde. C’est un livre unique, le plus précieux que je possède. J’ai mis mes pas dans les mots que me soufflait le ciel, celui qui abrite mes amours d’écrivains. »

« La grand-mère de Jade » de Frédérique Deghelt est publié aux éditions Actes Sud (janvier 2009)
Site de l’auteur
http://web.mac.com/freddeghelt/Fr%C3%A9d%C3%A9riqueDeghelt/Accueil.html

Autre lien pour écouter Frédérique Deghelt parler de son livre et en lire un passage :
http://www.mollat.com/rendez-vous/frederique_deghelt-8179.html